ARTICLES DANS LES MÉDIAS

logo AFCS-CT
Contributions postées dans des médias

Sur invitation du quotidien Les Échos, plus de vingt synthèses de nos conférences-débats et quelques articles personnels ont été publiées sur le site de ce journal entre 2011 et 2017 et ont été lus entre 800 et 3 000 fois. Après quelques années, cependant, la politique rédactionnelle des Échos a été réorientée, rendant cette voie de publication exceptionnelle. D’autres sites sont à explorer (exemple  ci-dessous).

Pour être postés ici, les articles doivent d’abord être examinés par notre Comité éditorial (voir la page Organigramme).

Cliquer sur un titre pour lire le texte in extenso.

La mitochondrie, centrale énergétique de la vie
In « Les Échos », le 17/01/2017 par Francis HARAUX, Directeur de recherche CNRS, Saclay, et Anne LOMBÈS, Directrice de recherche INSERM, Paris (membres du réseau « MeetOchondrie ») : À l’heure où l’on redécouvre l’importance de notre flore bactérienne rebaptisée microbiote, il n’est pas inutile de faire le point sur la mitochondrie, descendante d’une bactérie ancestrale devenue partie intégrante de nos cellules. Elle est indispensable à la vie et son dysfonctionnement est source de maladies sévères.

Des nouveaux neurones pour la mémoire, contre le vieillissement et le stress
In « Les Échos », le 27/05/2016, par Nora ABROUS, Directrice de Recherche INSERM, Bordeaux, et Catherine BELZUNG, Professeur de Neurosciences, Tours, Membre de l’Institut Universitaire de France : Si l’idée d’une certaine plasticité du cerveau via le remodelage permanent de réseaux de neurones préétablis est acceptée depuis longtemps, la capacité du cerveau adulte à générer de nouveaux neurones n’a été que tardivement reconnue, marquant un tournant dans la compréhension de nos fonctions cognitives, du vieillissement et du stress.

Vrais jumeaux, mais pas si identiques
In « Les Échos », le 12/04/2016, par Ondine BOMSEL-HELMREICH, Directrice de recherche au CNRS : Au XIXe siècle, les scientifiques considéraient les vrais jumeaux comme de parfaites copies. Mais depuis une trentaine d’années, des avancées scientifiques relèvent des discordances de plus en plus nombreuses entre les deux individus.

Le cerveau, cette mystérieuse machine
In « Les Échos », le 10/11/2015, par Jean-Pierre HENRY, Directeur de recherche émérite au CNRS, Laboratoire Matière et Systèmes Complexes Université Paris Diderot : En dépit de nombreuses études, le cerveau conserve encore quelques secrets. Comment la matière grise traite les informations qu’elle reçoit pour en extraire un contenu qui sera la base de nos réflexions, décisions et actions reste inexpliqué.

Quand l’homme perfectionne les espèces végétales
In « Les Échos », le 20/10/2015, par Antoine BRANCA, Maître de conférences, Université Paris-Sud Orsay, et Tatiana GIRAUD, Directrice de recherche au CNRS, Université Paris-Sud Orsay : Depuis sa sédentarisation, l’homme a domestiqué de nombreuses espèces comme la pomme et certains champignons. Sans le vouloir, il les a améliorés en produisant des organismes génétiquement modifiés.

Alzheimer : fatalité ou espoir ?
In « Les Échos », le 22/07/2015, par Francis EUSTACHE, Neuropsychologue, Directeur d’Unité INSERM-EPHE-UCBN, Université de Caen-Basse Normandie : Si les outils de diagnostic de la maladie d’Alzheimer se sont rapidement développés, les progrès thérapeutiques demeurent trop modestes. Reste la réserve cognitive pour se redonner espoir.

L’excision, une pratique en pleine expansion
In « The Huffington Post », le 05/05/2015, par Abdellaziz BEN-JEBRIA, ancien Chercheur INSERM et Professeur à Penn State University, États-Unis : L’excision (E), ou plus correctement appelée « mutilations génitales féminines (MGF) », est une procédure chirurgicale rudimentaire de pratique ancestrale qui consiste en l’ablation partielle ou totale des organes génitaux externes féminins. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), on estime qu’il y a, de nos jours et à l’échelle mondiale, plus de 130 millions de filles et de femmes qui ont subi L’E/MGF, et que chaque année plus de 3 millions de filles supplémentaires subiraient ce genre de pratique.

L’allergie : une énigme immunologique
In « Les Échos », le 28/04/2015, par Marc DAËRON, immunologiste à l’Institut Pasteur, Paris : D’après l’OMS, la fréquence et la gravité des allergies augmentent de façon exponentielle depuis 50 ans dans les pays développés, au point de constituer aujourd’hui un problème majeur de santé publique.

Médecine : qu’est-ce-que la douleur
In « Les Échos », le 17/07/2014, par Bernard CALVINO, Professeur de Physiologie, Laboratoire de Neurologie, Unité ESPCI-CNRS 7637, Paris : Selon la définition élaborée par l’International Association for the Study of Pain (IASP), la douleur est une « Expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, associée à un dommage tissulaire réel ou potentiel, ou décrite en termes d’un tel dommage ».

Comment un larynx mal placé anatomiquement ne permet pas au nourrisson comme au chimpanzé de parler ?
In « Les Échos », le 20/06/2014, par Abdellaziz BEN-JEBRIA, ancien Chercheur INSERM et Professeur à Penn State University, États-Unis : Il ne suffit pas d’entendre des mots ou de bouger les lèvres pour pouvoir parler. Il faut d’abord posséder un appareil vocal anatomiquement complexe et physiologiquement fonctionnel. Chez les singes et les nourrissons, cet appareil, bien que complètement constitué, ne permet pas de produire le moindre mot, à cause de sa position anatomique très haute dans le cou.

REST : une protéine contre la maladie d’Alzheimer
In « Les Échos », le 23/05/2014, par Françoise SAINTENY, Directrice de recherche honoraire au CNRS : Plus de 850000 personnes souffrent de la maladie d’Alzheimer en France. Selon l’INSERM, elles seraient 2 millions en 2020. Le mécanisme de cette maladie est encore mal compris. Mais il pourrait être clarifié par la récente découverte de chercheurs américains : une protéine nommée REST empêcherait le développement de la maladie.

Le magnétisme et les matériaux magnétiques : généralités, applications
In « Les Échos », le 21/05/2014, par Marcel GUYOT, Directeur de recherche émérite au CNRS, Meudon, et Vladimir CAGAN, Directeur de recherche honoraire au CNRS, Meudon : Le but de cette conférence est de démontrer la place importante – pour ne pas dire primordiale – qu’occupe la « science du magnétisme » dans la vie actuelle des populations des pays développés. Cette formulation ne nous paraît pas exagérée si l’on réalise que sans le magnétisme et les matériaux magnétiques, il n’y aurait pas de production industrielle ni de distribution du courant électrique…

Immunothérapie du cancer : succès récents et perspectives
In « Les Échos », le 16/05/2014, par Éric TARTOUR, Professeur d’Immunologie et Chef de Service à l’Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris : Combattre le cancer en stimulant le système immunitaire du patient (immunothérapie) pour lutter contre sa tumeur est une idée assez ancienne. Ainsi, à partir de notions empiriques ou plus documentées, il a été suggéré que la stimulation du système immunitaire par une infection pouvait protéger contre le développement de cancers.

Réponse immunitaire et médecine personnalisée : réalité et perspective
In « Les Échos », le 16/05/2014, par Franck PAGÈS, Professeur d’Immunologie à l’Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris : La définition « centro-cellulaire » du cancer, où le comportement tumoral est dicté par la cellule tumorale et ses altérations génétiques, a progressivement évoluée vers une vision holistique où la tumeur se définit par l’acquisition de caractéristiques comportementales en relation avec son microenvironnement.

Les mystères de l’énergie noire
In « Les Échos », le 06/05/2014, par Jean-Marc LE GOFF, Chercheur au CEA-Saclay, Institut de Recherche sur les lois Fondamentales de l’Univers : L’attraction gravitationnelle entre les galaxies freine l’expansion originelle de l’Univers consécutive au big-bang, et on s’est longtemps demandé si la gravitation finirait par l’emporter et produire une recontraction de l’Univers en un « big-crunch ».

Retrouver la parole après l’ablation du larynx cancéreux
In « Les Échos », le 14/02/2014, par Abdellaziz BEN-JEBRIA, ancien Chercheur INSERM et Professeur à Penn State University, États-Unis : Lorsqu’un patient est atteint d’un cancer du larynx, le traitement radical consiste en son ablation (laryngectomie totale). Cette opération chirurgicale entraine la perte de la phonation. Pour remédier à ce handicap, la prothèse vocale ou implant phonatoire (1,2) permet, dans cette situation, la restitution de la parole.

L’olfaction chez l’homme et chez l’abeille : ressemblances et différences
In « Les Échos », le 21/01/2014, par Paul LAFFORT, Directeur de recherche honoraire au CNRS, Dijon : Le rôle de l’olfaction dans la grande majorité du monde animal est prépondérant, tant pour la survie individuelle (nourriture, danger) que celle de l’espèce (accouplement, vie sociale).

Du nouveau dans la thérapie cellulaire : cloner pour soigner
In « Les Échos », le 05/12/2013, par Françoise SAINTENY, Directrice de recherche honoraire au CNRS : Une équipe de chercheurs américains est en passe de faire franchir une étape clé à la thérapie cellulaire. La dernière génération de cellules souches qu’ils ont produite grâce au clonage d’un embryon pourrait fournir à chacun un stock inépuisable de cellules souches personnalisées pour réparer n’importe quel organe.

La maîtrise de la langue est première dans l’apprentissage des mathématiques fondé sur le sens
In « Les Échos », le 12/07/2013, par Stella BARUK, Professeur de mathématiques et chercheuse en pédagogie : Depuis quatre décennies, Stella Baruk reçoit les erreurs dans les copies de mathématiques comme « des cadeaux » montrant « les infinies possibilités inventives des enfants ». Mais si elles s’accumulent au cours de plusieurs années de scolarité, elles constituent des « compressions d’erreurs » qu’elle nomme des « petits (ou) des grands César ».

L’apprentissage des mathématiques chez le jeune enfant : situations et concepts
In « Les Échos », le 12/07/2013, par Gérard VERGNAUD, Directeur de recherche émérite au CNRS, Paris : La recherche en didactique des mathématiques est une nouvelle venue dans l’histoire de la recherche ; 40 ans c’est peu. Il n’a pas fallu moins de trois circonstances pour que la possibilité de développer ce domaine de recherches devienne plausible.

Biologie des araignées et des scorpions
In « Les Échos », le 28/06/2013, par Christine ROLLARD, Maître de Conférences au Muséum National d’Histoire Naturelle et Max GOYFFON, Professeur honoraire au Muséum National d’Histoire Naturelle : Proches parents au sein des arachnides, les araignées et les scorpions ne sauraient se confondre, leurs différences étant évidentes, entre autre la forme de leur corps ; néanmoins des similitudes existent.

Les forêts tropicales : enjeux, menaces, espoirs
In « Les Échos », le 17/05/2013, par Francis HALLÉ, Botaniste, Professeur honoraire à l’Université de Montpellier : La forêt tropicale est présente dans 76 pays. Un milliard de personnes y vivent. Des villes énormes y sont implantées, Abidjan, Lagos, Douala en Afrique, Manaus, Belem do Para en Amérique du Sud ou Djakarta, Singapour, Bangkok en Asie.

Les forêts tropicales : « Back to the future »
In « Les Échos », le 23/04/2013, par Pierre-Michel FORGET, Maître de Conférences au Muséum National d’Histoire Naturelle : Guyane, Surinam, Guyana, Panama, Costa Rica, Queensland (Australie), Mata Atlantica et Pantanal (Brésil), Petites Antilles, Mascareignes, Indonésie, Tanzanie, Ouganda, Rwanda… Après avoir visité toutes ces contrées, on peut se faire une idée du meilleur et du pire sur notre planète.

Allonger sa vie sans vieillir
In « Les Échos », le 04/04/2013, par Françoise SAINTENY, Directrice de recherche honoraire au CNRS : En activant par thérapie génique une enzyme, la télomérase, des chercheurs ont réussi à allonger la vie, tout en faisant régresser les symptômes du vieillissement.

Qui a empêché les diabétiques de savourer leur insuline respiratoire ?
In « Les Échos », le 18/02/2013, par Abdellaziz BEN-JEBRIA, ancien Chercheur INSERM et Professeur à Penn State University, États-Unis : Voilà une histoire prometteuse de technologie biomédicale qui a franchi tous les obstacles des essais cliniques, mais qui s’est arrêtée en cours de route en privant les diabétiques de leur insuline respiratoire. De quoi s’agit-il ? Tout simplement : inhaler au lieu d’injecter. Malgré son avantage manifeste, on a coupé court à cette voie alternative pourtant bien pratique pour les diabétiques.

Bientôt la pilule pour homme
In « Les Échos », le 07/12/2012, par Françoise SAINTENY, Directrice de recherche honoraire au CNRS : Une petite molécule réduit la fabrication des spermatozoïdes, leur mobilité, et inhibe la fécondité masculine de manière réversible et sans effets secondaires.

VIH/SIDA : trente ans plus tard, toujours des défis
In « Les Échos », le 05/07/2012, par Françoise BARRÉ-SINOUSSI, prix Nobel de Médecine, Professeur à l’Institut Pasteur, Paris : Le 05 juin 1981, le CDC (Center for Disease Control) rapporte les cas de 5 patients admis dans des hôpitaux de Los Angeles et atteints de pneumocystose liée à une immunodépression sévère affectant leurs lymphocytes T.

Médecine cardiaque : l’arrivée du sur-mesure
In « Les Échos », le 29/06/2012, par Françoise SAINTENY, Directrice de recherche honoraire au CNRS : La médecine cardiaque personnalisée est en route. Grâce à la reprogrammation cellulaire on peut désormais réparer « in situ » un tissu cardiaque endommagé. Et même fabriquer au cas par cas des cellules « neuves » pour renforcer le myocarde.

La démographie mondiale et ses conséquences
In « Les Échos », le 15/05/2012, par Gérard François DUMONT, Professeur à l’Université Paris 4-Sorbonne et Hervé LE BRAS, Directeur d’études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales : La croissance démographique a été considérable ces trois derniers siècles : 1 Md en 1800, 1,6 Mds aux environs de 1900, 6 en 2000 et maintenant 7 en 2011.

Les cellules souches contre la dégénérescence maculaire : premiers essais chez l’homme
In « Les Échos », le 04/05/2012, par Françoise SAINTENY, Directrice de recherche honoraire au CNRS : La dégénérescence maculaire est la principale cause de cécité dans les pays développés. Jusqu’ici, elle était incurable. Les cellules souches embryonnaires vont peut-être permettre de traiter cette maladie.

Un cerveau pourquoi faire ? Le cerveau cognitif
In « Les Échos », le 12/03/2012, par Michel IMBERT, Professeur émérite à l’Université Paris 6 : Tout organisme sait, sans effort semble-t-il, résoudre avec le maximum d’efficacité une grande quantité de problèmes posés par la nécessité de se défendre, de se nourrir, et de se reproduire…

Un cerveau pourquoi faire ? Le cerveau affectif
In « Les Échos », le 09/03/2012, par Rémy LESTIENNE, Directeur de Recherche honoraire au CNRS : Le cerveau ne fait pas que penser et calculer pour agir. Le comportement des animaux supérieurs et de l’Homme dépend aussi très étroitement de la valeur affective qu’ils attribuent aux informations qu’ils reçoivent.

Du développement durable à la chimie verte
In « Les Échos », le 02/03/2012, par Armand LATTES, chimiste, Professeur émérite à l’Université Paul-Sabatier de Toulouse : Les civilisations sont parfois désignées par un symbole qui met en valeur ce qui les a caractérisées. On parle ainsi de l’âge du fer, du bronze… Nous vivons maintenant l’âge de la chimie, comme l’a écrit le pasteur Gordon Hinckley : « This is the great age of Science, This is the age of Chemistry ».

Néandertal versus Sapiens : les archéologues sur les dents
In « Les Échos », le 14/02/2012, par Françoise SAINTENY, Directrice de recherche honoraire au CNRS : Des Hommes modernes sont arrivés il y a environ 43 000 ans en Europe de l’ouest et 45 000 ans en Europe du sud. Soit bien avant les estimations communément admises. Une révélation qui remet en question nos représentations de la culture des derniers néandertaliens.

Relation entre obésité et asthme
In « Les Échos », le 13/02/2012, par Abdellaziz BEN-JEBRIA, ancien Chercheur INSERM et Professeur à Penn State University, États-Unis : Même si l’obésité est mieux reconnue comme étant un facteur de risque pour le diabète de type II et les maladies cardiovasculaires, l’augmentation concomitante des deux conditions d’obésité et d’asthme suggère que ces deux maladies seraient intimement liées.

Cancer : vers une nouvelle arme anti métastases
In « Les Échos », le 13/01/2012, par Françoise SAINTENY, Directrice de recherche honoraire au CNRS : Les métastases sont la cause essentielle de la mortalité par cancer. Une équipe de chercheurs suisses vient de démontrer que l’on peut empêcher leur développement en bloquant localement la production d’une seule protéine, la périostine.

Cellules souches : la nouvelle arme antivieillissement
In « Les Échos », le 14/11/2011, par Françoise SAINTENY, Directrice de recherche honoraire au CNRS : Pendant que notre économie est mise sous surveillance par les agences de notations, la recherche fondamentale française se porte bien. Avec sa dernière découverte, le rajeunissement cellulaire n’est plus un mythe.

La thérapie anti cancéreuse ciblée pour épargner les cellules saines
In « Les Échos », le 21/07/2011, par Louise HAREL, Directrice de recherche honoraire au CNRS : Née dans la dernière décennie, cette thérapie constitue une avancée prometteuse dans le traitement des cancers : elle cherche à détruire spécifiquement les cellules tumorales en respectant les cellules saines.

L’Homme et la biodiversité
In « Les Échos », le 12/07/2011, par Alain PAVÉ, Professeur à l’Université Claude-Bernard de Lyon et Denis COUVET, Professeur au Muséum National d’Histoire Naturelle : Depuis que l’homme existe, il voit des chiens faire des chiens et des chats faire des chats. Ses sens lui enseignent que le monde vivant est ordonné et que l’ordre engendre l’ordre.

L’épopée des cellules souches embryonnaires
In « Les Échos », le 24/06/2011, par Françoise SAINTENY, Directrice de recherche honoraire au CNRS : La révolution des cellules souches embryonnaires ouvre la voie à de stupéfiantes avancées thérapeutiques. Depuis vingt ans, elle met en effervescence le monde de la recherche et de la médecine. Mais elle a aussi ses limites.

Europe et Santé publique
In « Les Échos », le 17/06/2011, par Boris HAURAY, sociologue, Chargé de recherche à l’INSERM : Malgré la longue réticence des États quant à l’implication des institutions européennes dans les questions de santé et les limites fortes qui sont toujours posées à l’action de l’Union européenne (UE) dans ce domaine, la dimension européenne des politiques de santé est de plus en plus manifeste.

Possibilité d’une authentique rétine en 3D à partir des cellules souches embryonnaires
In « Les Échos », le 12/05/2011, par Françoise SAINTENY, Directrice de recherche honoraire au CNRS : Pour des millions d’aveugles et de malvoyants, bénéficier d’une rétine « neuve » est un rêve inaccessible. Les travaux d’une équipe japonaise pourraient le rendre envisageable. C’est la nouvelle promesse de la médecine régénératrice.

L’innovation : une force complexe et ambiguë
In « Les Échos », le 03/05/2011, par Bernard PAULRÉ, Professeur émérite, Université Paris1 Panthéon-Sorbonne, et Danièle BLONDEL, Professeure émérite, Paris10-Dauphine : Bien qu’officiellement consacrée par les institutions économiques internationales (OCDE, UE) comme force motrice essentielle du développement économique, l’innovation reste un phénomène mal identifié et difficilement mesurable.

Un nouveau stimulant de la fertilité masculine : l’os
In « Les Échos », le 06/04/2011, par Françoise SAINTENY, Directrice de recherche honoraire au CNRS : Les interactions entre le squelette et le système reproducteur sont bien connues, notamment chez la femme lors de la ménopause. Aujourd’hui, on découvre que l’os pourrait aussi être un stimulant de la reproduction masculine.

Cancer : un nouveau marqueur biologique pour de nouvelles thérapies
In « Les Échos », le 15/03/2011, par Françoise SAINTENY, Directrice de recherche honoraire au CNRS : Annoncée par l’Inserm fin octobre 2010, la découverte d’une molécule commune à onze types de cancers différents est considérable. Elle pourrait améliorer les méthodes de détection précoce mais aussi renouveler les approches thérapeutiques de la maladie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.